Ville d'Issoire

Navigation principale

Issoire pratique

Vous êtes dans : Accueil > Toute l'actualité > Le brûlage des déchets verts à l'air libre, une pratique polluante, toxique et interdite.

Le brûlage des déchets verts à l'air libre, une pratique polluante, toxique et interdite.

Le brûlage à l'air libre ou à l'aide d'incitateurs individuels des déchets végétaux ménagers est strictement interdit. Des solutions alternatives existent pour les transformer en ressources et ne pas impacter l'environnement et la santé. Brûler vos déchets verts vous expose à une contravention de 450 €.

Une interdiction permanente et généralisée

L’entretien du jardin pour un particulier génère des déchets verts que l’on estime en moyenne en France à 160 kg par personne et par an. Pour s’en débarrasser, 9 % des foyers les brûlent, ce qui représente près d’un million de tonnes de déchets verts brûlés à l’air libre. Cette combustion, peu performante, pollue d’autant plus quand les végétaux sont humides. Source : ADEME

Des solutions alternatives

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire du 10 février 2020 (Article L. 541-21-1 du code de l’environnement) a avancé la date de la généralisation du tri à la source des biodéchets. " Au plus tard le 31 décembre 2023, cette obligation s'applique à tous les producteurs ou détenteurs de biodéchets, y compris aux collectivités territoriales dans le cadre du service public de gestion des déchets et aux établissements privés et publics qui génèrent des biodéchets ".

Un fort impact local aux conséquences multiples

Sans la pollution de l'air**

**Source : Agence Santé Publique France

Retrouvez l’actu d’Issoire sur les réseaux sociaux

Issoire Mag'

Carte interactive de la commune